beauté, bien-être, Féminin Sacré, Spiritualité

Je materne mes seins

Anatomiquement, les seins sont composés d’une glande mammaire, de ligaments de soutien et de graisse (tissus adipeux). Le tout est recouvert par la peau. La quantité de chacune de ces composantes peut varier d’une femme à l’autre. Le sein est situé par-dessus le muscle pectoral. On trouve également dans le sein des nerfs, des vaisseaux sanguins et lymphatiques. La glande mammaire est divisée en 15 à 20 sections appelées lobes, qui sont reliés entre eux par des canaux se rejoignant au mamelon.

La taille des seins varie au cours du cycle menstruel, lors de la grossesse et avec les années qui passent, car ils sont sensibles aux changements hormonaux. Le sein a deux fonctions principales : participer au plaisir sexuel de la femme et permettre l’allaitement. Symboliquement, les seins renvoient donc à la féminité et à la maternité, au fait de prendre soin et de nourrir. Ils sont liés à l’affectif et au maternage. Il est tout à fait normal d’avoir deux seins de taille ou de forme différente. Célébrez votre unicité et remerciez votre poésie singulière !


Mon rituel de connexion avec mes seins
Installez-vous confortablement face à un miroir et observez votre poitrine : son volume, sa forme, la taille et la couleur de vos mamelons, la taille de chacun de vos seins ; peut-être observez- vous un duvet ou quelques poils (ce n’est pas rare !). Prenez le temps de détailler vos seins, c’est peut-être la première fois pour vous. Faites-le avec curiosité, bienveillance et amour. Soupesez aussi vos seins en plaçant délicatement vos mains en coupe dessous.
Fermez ensuite les yeux en gardant les mains déposées sur votre poitrine et explorez votre rapport à vos seins. Qu’est-ce que vous vous êtes dit depuis votre puberté ? Seins trop petits, poitrine trop généreuse et pesante, féminine ou pas assez féminine, une forme qui correspond ou pas à ce que vous aimez… La culture sociale diffuse en permanence une image de la poitrine idéale et cela génère souvent des complexes ; essayez de les nommer pour vous- même.
Rouvrez les yeux et observez à nouveau votre poitrine avec amour.
Oui, dites merci à vos seins pour leur moelleux, leur rondeur, leur sensibilité au toucher, leur réactivité sous les mains de votre partenaire ou au contact d’une brise fraîche. Remerciez-les d’être uniques.
Régulièrement, prenez un temps pour materner vos seins en vous massant avec de l’huile biologique neutre (coco, sésame, etc.) : suivez la courbure de votre corps, vos envies, faites confiance à votre intuition pour prendre soin devous.


Ma méditation Haoussas pour chouchouter mes seins
1.Placez-vous assise sur les talons, les cuisses écartées et les talons proches, le buste redressé, la colonne érigée. Si cette posture est inconfortable, mettez un coussin entre votre fessier et vos talons, ou installez-vous en tailleur sur un coussin pour être bien droite.
2. À l’inspiration, placez les bras en chandelier, paumes dirigées vers l’avant. Veillez à ce que les coudes soient dans le prolongement des épaules, ainsi les bras dessinent une ligne horizontale.
3. À l’expiration, joignez les bras en chandelier devant le visage : les coudes et les mains se touchent ; ils exercent une pression que vous ressentez jusque dans vos épaules.
4. À l’inspiration, gardez cette pression des mains et des coudes en levant en flèche vos mains vers le ciel.
5. Expirez : les mains redescendent devant le visage.
6. Inspirez : les bras s’ouvrent de nouveau en chandelier.
Vous pouvez pratiquer cet enchaînement 5 à 10 fois selon l’envie et l’énergie. Cet exercice permet d’entretenir d’oxygéner, tonifier , stimuler, raffermir et prévenir les cancers du seins.

Vous pourriez également aimer...