bien-être, Health & Fitness, Lifestyle, Nutrithérapie

Allumez votre feu « ina-orukô » !


Pour découvrir votre feu vous évaluerez le fonctionnement des trois étapes de la digestion : l’assimilation, l’absorption et l’élimination.

Je booste mon assimilation
Au cours de l’assimilation, les enzymes sont chargées de casser les macromolécules en composés simples ou nutriments qui peuvent être absorbés au travers de la paroi intestinale. Or, mauvaise assimilation rime avec déséquilibres, au niveau digestif, de transit, de l’élimination, des inflammations, du poids… Avoir des enzymes digestives qui marchent du tonnerre va vous permettre de booster absorption et assimilation. Une alimentation adaptée en fonction de votre déséquilibre mais aussi des épices vous aideront.

Je rétablis une bonne absorption
L’organisme doit réussir à intégrer les nutriments dont il a besoin pour son fonctionnement. C’est cela l’absorption. Le tube digestif, en particulier l’intestin grêle, est le lieu de l’absorption des nutriments au travers des muqueuses pour rejoindre le sang. Lorsqu’il y a malabsorption, les nutriments qui ne sont pas absorbés sont éliminés. De la nourriture non digérée dans les selles ou une tendance aux selles liquides sont des symptômes récurrents de malabsorption. Les causes ? Un défaut de porosité de la muqueuse intestinale ou, plus globalement, le stress, la malbouffe, une intoxication alimentaire, des émotions non digérées…
Comment améliorer l’absorption ? Toujours avec une alimentation adaptée à votre tempérament. Vous pouvez aussi faire une cure de 3 mois d’aloe vera, 3 cuillerées à soupe de gel ou de jus tous les matins à jeun, pour régénérer vos muqueuses intestinales.


Je régule mon élimination
L’élimination est la dernière étape pour prendre soin de sa fonction enzymatique. En effet, si vous évacuez mal ou pas, la naturopathie Africaine dit que le feu digestif sera étouffé. Cela va d’abord diminuer l’assimilation et l’absorption, puis les toxines vont s’accumuler, causant d’abord de simples soucis d’élimination (constipation, selles liquides), puis d’autres perturbations (ballonnements, crampes, gaz) et enfin entraîner de plus graves complications (diverticulose, syndrome de l’intestin irritable, occlusion intestinale, ulcère…). C’est pourquoi la naturopathie Africaine parle autant de selles ! Le remède ? Souvent, ce sera de la phyto, un peu de méditation.

Mon métabolisme au top !
« Ina oruko » équilibré et parfait, ne montre aucun trouble digestif ou d’élimination. Vous pouvez digérer à peu près tout, et même de grandes quantités de nourriture sans aucun souci d’assimilation ou d’élimination. De nos jours, cet « ina oruko » est très rare du fait de la mauvaise qualité de l’alimentation et du facteur émotionnel prépondérant dans notre relation à la nourriture. La plupart d’entre nous avons donc des déséquilibres.
Ainsi, si vous souffrez des symptômes digestifs ou d’élimination décrits ci- dessus, cela indique que votre feu « ina oruko » est déséquilibré.

Et moi dans tout ça ?
En naturopathie Africaine, les problèmes d’assimilation, d’absorption et d’élimination correspondent à des déséquilibres des tempéraments. Comment évaluer votre tempérament, constitution ? Grâce un programme de bien-être et alimentaire spécifique sera alors mis en place, adapté à votre profil, pour régénérer et booster vos trois fonctions digestives et vos enzymes.

Pour plus d’information nous contacter en cliquant sur ce lien:

www.henae.org

Vous pourriez également aimer...